Filmer les aurores boréales

Pas de miracle en ce qui concerne l’équation sensibilité / ouverture / vitesse d’obturation. Si l’on veut filmer une aurore et que ça ne ressemble pas à un timelapse au ralenti, il faut une vitesse d’obturation de 1/50 ou  au minimum 1/25 s. De cela découle le reste : sensibilité élevée (1600 ou 3200 iso) et grande ouverture obligatoire (F/1,2 ou  F/1,8).

Les caméras et optiques qui offrent ces valeurs sont assez onéreuses mais elles existent. Pour info, Vers les aurores a été tourné avec 2 Canon C300 en Islande, et 1 Sony PMW200 à Tromsø (pas la possibilité de louer du matériel avant de partir à la dernière minute).

Autre solution : utiliser un appareil photo assez propre dans les iso élevés et qui permet l’enregistrement vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *